3 CONSEILS IMPARABLES POUR VENDRE PLUS VITE

Vendre son appartement ou sa maison rapidement, et à un bon prix, est devenu plus complexe avec la crise. Les délais de vente ont tendance à s’allonger et les prix sont orientés à la baisse. Voici 3 méthodes de « pro » à suivre pour mettre toutes les chances de votre côté ! C’est parti ! Les temps sont durs pour les vendeurs. Le volume annuel des transactions a enregistré un léger recul (- 2,4 % en 2014 sur un an), avec 700 000 ventes. La moyenne actuelle des délais de vente s’est allongée, elle est de 100 jours environ. Mais cela peut s’éterniser bien au-delà. Alors comment les vendeurs peuvent-ils tirer leur épingle du jeu ?

1. Je vends grâce au mandat EXCLUSIF

Logiquement, ce type de mandat offre au vendeur la quasi-certitude d’une vente rapide. Pourquoi ? Parce qu’avec un mandat exclusif, l’offre immobilière va bénéficier d’une meilleure promotion de la part du professionnel et d’un meilleur positionnement dans les pages de petites annonces et en devanture de l’agence immobilière. Le bien aura donc plus de chances de se vendre rapidement et au meilleur prix. A l’inverse, un logement confié à plusieurs agences peut être présenté sur les sites à différents prix, ce qui risque de dérouter les éventuels acquéreurs qui vont évidemment aller comparer et être davantage tentés de négocier.  Confier son bien à une seule agence est également plus facile à gérer pour le propriétaire, surtout au niveau de l’organisation des visites et de la remise des clés. Il n’a alors qu’un seul interlocuteur avec lequel traiter. Par ailleurs, certaines agences travaillent en groupement. Dans ce cas-là, même si le bien est en exclusivité chez un professionnel de l’immobilier, l’annonce sera relayée dans les vitrines et auprès des clients de toutes les agences qui travaillent avec lui en groupement, multipliant ainsi les possibilités de le vendre. Au final, c’est une solution plutôt intéressante pour le vendeur. Confier la vente de son logement à une seule et unique agence suppose évidemment de bien choisir le professionnel à qui vous allez donner mandat pour être sûr de ses compétences, des services qu’il mettra à votre disposition et de sa capacité à vendre le bien rapidement.

 2.Je fais estimer le bien au juste prix

Dans une vente, le prix c’est le nerf de la guerre. Surtout, ne le gonflez pas et cela, même s’il est tentant d’indiquer un chiffre qui soit supérieur au montant espéré. Bien sûr, il ne s’agit pas non plus de le sous-évaluer. Les biens immobiliers qui affichent un prix cohérent avec ceux du marché se vendent plus rapidement. Si l’écart est supérieur à 10 %, vous n’aurez tout simplement aucune visite. Et quand une vente tarde à se concrétiser, cela revient cher (charges, réparation, taxes foncières à régler, éventuellement crédit relais…). L’expertise immobilière permet de chiffrer, au plus juste, le prix de vente d’un logement. Le conseiller immobilier s’appuie sur sa connaissance du marché immobilier, et sur une étude approfondie du bien. Il tient compte du jeu de l’offre et de la demande. Concrètement, il va analyser de façon pointue différents éléments : titre de propriété, cadastre, règles d’urbanisme applicables, surface, matériaux utilisés lors de la construction. Elle consiste à consulter les prix pratiqués lors des ventes récentes de biens de même nature, aux caractéristiques similaires, situés dans le même secteur. Le vendeur n’est pas objectif quant à son bien, il a tendance à le surestimer. Résultat : cela fait fuir les acheteurs ! Or, plus un bien met de temps à trouver un acquéreur, plus la décote sera forte. Nota: Le marché immobilier est saisonnier ! Vendre votre maison au printemps ou en été peut augmenter vos chances de réussite. Le temps est plus agréable et votre bien sera valorisé par une journée ensoleillée.

3. Je fais appel au home stager

home staging 3

Le principe

Le home staging, une technique à la mode qui a fait ses preuves. Il s’agit de présenter votre bien sous son meilleur jour et de séduire les acheteurs potentiels. Un petit relooking qui met juste en avant ses atouts. Concrètement, cela signifie valoriser les volumes, la luminosité et la circulation dans l’espace. Le home staging favorise le « coup de coeur » et agit comme un déclencheur. Comment ? On dépersonnalise, on range, on harmonise. Dès la première visite, il faut que le futur acquéreur se sente bien et puisse se projeter sans être étouffé par vos souvenirs. On enlève la photo des petits et même le dessus-de-lit en crochet tricoté par mamie. Quand il y a de gros travaux à effectuer dans un bien, le home staging n’a plus de sens.

Pourquoi on aime ?

Parce que ça marche. Il ne s’agit pas d’un simple coup de baguette magique, mais d’un réel travail de marketing immobilier. Il faut réorganiser, optimiser les volumes, mettre en valeur la luminosité, enlèver tout ce qui pollue le bien. (la vieille console qui gêne le passage dans une entrée, le canapé poussiéreux qui prend trop d’espace dans le salon…). Et dernier point, prendre des photos après que tout soit en ordre. Bref, il faut tout mettre en oeuvre pour donner envie aux acheteurs. Cela permet-il de vendre plus cher ? Non, en aucun cas. Mais nous permet de vendre tout court. Et aujourd’hui, ce n’est pas si mal ! Finalement, le bien immobilier partira au prix du marché. Un vrai travail de mise en scène, alors ? Exactement. Ça paraît fou de mettre en vente un bien sans se soucier de l’acheteur, de ce qu’il va penser de votre bien. C’est une question de respect.

Si vous faites appel à un professionnel, il saura vous conseiller car il y trouvera son intérêt …

(Source Immonot)

Ce contenu a été publié dans Actu-Immobilière, Actualités, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.